La facilitation sera engagée lorsqu’il existe  une situation de conflit latent par exemple entre des employés d’un même service ou d’une même équipe, deux équipes ou services  différents,  un supérieur hiérarchique et son équipe, deux membres d’un comité de direction,…

La facilitation a pour objectif de renforcer la dynamique positive de l’entreprise. Ses acteurs doivent trouver un terrain d’entente et collaborer pour le bon fonctionnement de la structure, parfois pour sa survie.  La confiance et un respect réciproque sont nécessaires  or, précisément, l’absence de ceux-ci  empêche la collaboration.

Une équipe forte signifie enthousiasme, partage, solidarité, sécurité, résultats. Le conflit latent est la plupart du temps le résultat de différences d’approche (communication, négociation, conflit, méthodologie de travail, prise de décision, etc.) qui sont complémentaires mais qui, dans un climat tendu, deviennent antagonistes.  Les acteurs sont inconscients des facteurs de différences et des causes de celles-ci.

 

Méthodologie

 

Une facilitation est par définition confidentielle. La facilitation aura lieu entre les personnes directement concernées par le problème afin qu’elles puissent elles-mêmes prendre conscience des causes de celui-ci et adapter leurs perception et comportement  de manière constructive et durable.

Les  facilitateurs professionnels PMR aident les groupes ou individus à prendre conscience des facteurs et éléments perturbateurs de leur relation, des différences et atouts respectifs, à mieux communiquer et clarifier leurs attentes et  objectifs,  à  changer de perspective et à adapter leur comportement en vue du traitement immédiat et à long terme des difficultés naissantes ou récurrentes .

 

Nos facilitateurs interviennent selon la méthode suivante :

  • tenue d’une réunion préliminaire avec la ou les personnes qui ont décidé de faire appel à PMR pour cerner les faits, le problème global ainsi que les acteurs concernés par celui-ci.
  • Entretiens séparés avec chaque protagoniste: récolte des données individuelles, collectives et contextuelles
  • Phase de diagnostic – analyse des difficultés, des différences, des causes et des besoins
  • Réunions plénières avec tous les protagonistes pour mettre à jour les différences, enjeux, permettre un dialogue constructif, transférer le cas échéant les outils nécessaires à celui-ci, recherche de pistes de solutions, accompagnement dans la mise en œuvre des solutions.
  • Assistance, le cas échéant, pour la formalisation d’une charte de fonctionnement
  • Suivi et adaptations si nécessaires

 

Résultats

 

  • Dysfonctionnements autorégulés au sein des équipes ou entre elles
  • Relations optimisées, sereines et performantes
  • Rentabilité de l’entreprise renforcée